WP1 : "Comprendre"

WP1 : "Comprendre"

WP1 : "Comprendre"

Analyser les verrouillages socio-techniques dans la dynamique des territoires, et identifier les marges de manœuvre pour aller vers des territoires sans pesticides.

Accompagner les acteurs pour aller vers des territoires sans pesticides nécessite de bien comprendre comment ils organisent et gèrent aujourd'hui la production agricole, de l'approvisionnement en intrants à la commercialisation des produits agricoles, en passant par l'agriculture, le conseil, etc. Ceci est nécessaire pour comprendre leurs capacités de changement, à court et moyen terme.

Le défi scientifique du WP1 est de combiner les cadres théoriques des systèmes sociotechniques et de la théorie de la transition multi-niveaux (MLP) développés par l'économie évolutionniste, les sciences sociales et de gestion, avec ceux des sciences agricoles (agronomie des systèmes, agronomie du paysage, sciences de l’élevage), pour proposer une approche de diagnostic sociotechnique des verrouillages actuels et des leviers potentiels pour débloquer les systèmes et aller vers des territoires sans pesticides.

Pour identifier les verrouillages sociotechniques et les leviers potentiels pour favoriser les dynamiques d'innovation et les changements de pratiques agricoles dans les territoires d'étude de cas (TEC), le diagnostic sociotechnique consistera à : (i) identifier les modes de gestion actuels des exploitations et des systèmes agricoles, les acteurs qui favorisent ou freinent directement ou indirectement le développement d'alternatives à l'usage des pesticides sur le territoire, et leurs relations ; (ii) identifier les sources de mécanismes d'auto-renforcement qui freinent le développement d'alternatives ; et (iii) identifier les innovations pertinentes, déjà développées dans certains CST (ou à proximité) qui pourraient contribuer au déblocage et à la réduction des pesticides.

L'ambition du WP1 est de tester l'opérationnalité et la généricité de l'approche proposée. L'opérationnalité demande de fournir les éléments clés nécessaires pour concevoir des innovations dans les CST pour le WP2, et d'aider les partenaires du projet à changer la gouvernance pour favoriser la transition vers des territoires sans pesticides. La généricité demande de produire une approche méthodologique qui peut être mobilisée au-delà du projet. Nous supposons que les leviers et les modes de gouvernance identifiés dans les différents CST seront au moins partiellement différents, et qu'ensemble ils couvriront la majorité des leviers utilisables pour atteindre une réduction massive des pesticides. Outre l'approche du diagnostic sociotechnique, plusieurs autres méthodes seront utilisées sur certains territoires, en particulier la modélisation et l'analyse de bases de données, pour décrire la dynamique des pratiques agricoles et de la durabilité des exploitations au fil des années.

Le WP1 est organisé en trois actions qui sont fortement liées entre elles (figure). L'action 1 est une étape théorique et méthodologique. L'action 2 permet de réaliser le diagnostic sur le CST. L'action 3 suit, tout au long des six années du projet, les reconfigurations de chaque CST résultant à la fois des activités du projet et des dynamiques locales.

Responsables du WP : Mireille Navarrete (INRA Ecodéveloppement), Jean-Marc Meynard (INRA SADAPT), appuyés par Marion Casagrande (INRAE Ecodéveloppement), chargée de mission, 2021-2023, pour les dimensions méthodologiques et organisationnelles.

Date de modification : 04 juillet 2023 | Date de création : 14 juin 2021 | Rédaction : OR